Pourquoi Dieu n’a pas assuré une préservation « parfaite » de la Bible?

…ce fut la question qui a amené Ph D Bart Ehrman à perdre sa foi.

Eh bien, ça ressemble à la question: « Pourquoi est-ce que l’être humain à juste deux yeux et qu’on voit pas l’infrarouge? » Il me semble qu’il serait bien utile de voir aussi dans les ondes infra-rouge et d’avoir un oeil derrière la tête (je suis père de 4 enfants en bas âge — ce serait super apprécié, merci!).

La question devrait être plutôt: « est-ce qu’une préservation parfaite de la Parole est cohérente avec ce qu’on connaît de Dieu? » Est-ce un problème nouveau? Est-ce que ça a dérangé les autres prophètes ou bien Jésus?


 

  • Voyons voir: Moïse à cassé la première version des 10 commandements.
  • La parole de Dieu avait été perdue et retrouvée par le roi Josiah (2Rois 22). Est-ce qu’on
  • Des petites erreurs de copie doivent s’être produite depuis Moïse jusqu’à Jésus

 


Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’ai aussi une formation en informatique (j’ai un Bac en informatique de l’Université de Sherbrooke et près de 20 ans d’expérience dans le domaine de l’analyse et programmation). Lorsqu’on enregistre des donnés ou qu’on les envoie d’un bout à l’autre de la planète, on rajoute de l’information de plus pour pouvoir récupérer l’information même s’il y a une corruption mineure.

Dans le cas de la Bible, les choses qui sont importante par rapport à Dieu, au salut, à l’avenir, les doctrines chrétiennes de base sont répétées de nombreuse fois (je pense que la doctrine du salut par la grâce est répétée des dizaines de fois). Ça c’est pas juste pour s’assurer que le message n’est pas corrompu mais aussi, pour aborder un problème encore plus grand : nos oreilles bouchées, nos coeurs endurcis à la voix de Dieu…

Seigneur, travaille dans nos coeurs pour entendre Ta voix et voir Ta face!

Publicités

5 réflexions sur “Pourquoi Dieu n’a pas assuré une préservation « parfaite » de la Bible?

  1. Ehrman aurais du devenir musulman. Les musulmans disent que leur livre a été préservé miraculeusement.

    Mais ce ne sont pas les petites erreurs de copie qui dérangent. Ce sont les erreurs graves. Comme les 4 différentes version de la fin du livre de marc. Ou alors les 2 différentes généalogies de jesus. Si bien qu’il faut faire de la gymnastique mentale pour expliquer ces problèmes. Les auteurs ne devraient-t-ils pas avoir été inspirés par dieu?

    1. Des erreurs graves? Eh bien, je ne penses pas que les différentes fins de l’évangile de Marc constituent une erreur grave.

      Premièrement, la plupart des bibles aujourd’hui incluent Marc 16:9-20 entre parenthèses pour indiquer qu’ils ne font pas partie des manuscrits originaux (à l’exception peut-être de la New King James?). Même si on les inclut, il y a une fin qui est un résumé du livre des Actes et l’autre qui résume la fin de Matthieu. Est-ce une erreur grave que de résumer un texte? Je penserais pas.
      Pour plus de détails, voir CARM.org.

      Quant aux généalogies, c’est un problème connu depuis près de 2 000 (l’historien Eusebius Pamphilius dans son Church history, Life of Constantine, §VII – y fait référence). Evidement, ce « grand problème » ne devait pas être si grand pour les premiers chrétiens. Le fait qu’on comprennent pas exactement comment les 2 généalogies vont ensemble (et là dessus il y a plusieurs théories — voir par exemple R. T. France, The Gospel According to Matthew: An Introduction and Commentary (Eerdmans, 1985) page 71-72) veut pas dire que c’est une erreur mais tout simplement qu’on ne comprends pas assez la culture du temps et comment les généalogies fonctionnent. Un jour on va connaître davantage et ce ne sera plus un problème. C’est comme ça que la connaissance humaine fonctionne, n’est-ce pas?

      1. Je parlais de gymnastique mentale plus tôt.

        « Un jour on va connaître davantage et ce ne sera plus un problème. » Tu comprendras pourquoi je trouve que ces réponses ne sont pas très satisfaisantes?

        Le site que tu m’as envoyé dit: ‘Mark 16:12 says, « And after that, He appeared in a different form to two of them, while they were walking along on their way to the country. » This verse may be problematic. Jesus rose in the same body in which He died (John 2:19) though it was a glorified body. This is problematic because it suggests « a different form. » Jesus did not appear in a different form. He appeared in the same body in which He rose. This is a significant problem and seems to support the idea that this section of Scripture is spurious, a later addition, or a possible attempt to recount a lost section of the gospel.’

        En d’autre mots, une grosse erreur. Comme je disais.

  2. Donc tu veux qu’on débatte un passage qui n’est pas inspiré basé sur le commentaire de quelqu’un qui pense qu’il y a un mot qui « pourrait être problématique. » Eliminons le moucherons dans ce cas. 😉

    Premièrement, le mot traduit comme « forme » peut aussi être traduit par « apparence » (c’est le mot « morphé, » qui, selon BDAG, est « form, outward appearance, shape ».) Oui, Jésus à été ressuscité dans le même corps (c’est ce qui attestent les quatre évangiles) mais son corps était glorifié, autrement dit il a été changé d’une certaine manière.

    Est-ce que cette transformation inclut une certaine modification de son apparence? L’auteur de ce verset pense que « oui » (quoiqu’il soit possible que la raison pour laquelle les disciples ne le reconnaissent pas tout de suite après sa résurrection soit parce qu’il portait quelque chose sur la tête, ou la personne le voyant était en larme, etc). En tel exemple est le cas des disciples sur la route d’Emmaüs, lorsque deux disciples avaient parlé avec Jésus pendant plusieurs heures sans reconnaître qu’il était Jésus (et c’est à ça, entre autre, que le verset fait référence — probablement!). Encore une fois, c’est un résumé de ce qui est écrit dans une autre partie de la Bible (dans le cas de ce verset, dans les autres évangiles).

    Est-ce une erreur, ou encore pire, une erreur majeure? Je ne penses pas…

    Pour moi, il est plus important de voir que même si l’auteur de Luc et Matthieu avaient accès à Marc (ce que la plupart des érudits pensent) ils étaient d’accord avec ce que Marc avait écrit (c’est pourquoi ils ont supposément copié des parties, n’est-ce pas?) mais ils se sont aussi sentis libres de rajouter des détails.

    Encore plus: tous les quatre évangiles sont 100% d’accord sur le fait que Jésus a vraiment marché sur cette Terre en tant qu’être humain, qu’il a fait des miracles, qu’il est mort crucifié pour nos péchés, et qu’il est ressuscité! Es-tu d’accord avec ces points majeurs? Les autres parties du Nouveau Testament corroborent (par exemple, 1Cor 15:6 qui fait référence à 500+ personnes ayant vu Jésus ressuscité, Phil 2:6-11 qui est un hymne écrit avant le Nouveau Testament, etc). Si tu n’accepte pas ces points majeures, débattre des détails est une vraie perte de temps!

  3. Ping : Une vraie enquête sur la Bible? (la suite/fin) | À sa gloire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s