Témoignage: conversion de l’astrophysicienne Sarah Salviander au christianisme

Dans ce blogue, l’astrophysicienne Sarah Salviander raconte sa conversion de l’athéisme au christianisme. (en anglais)

Dans une première étape, Sarah nous dit comment elle a commencé à croire qu’il doit y avoir un Dieu. Le tout a commencé avec ses recherches sur le Big Bang:

Le rayonnement de fond cosmologique-le rayonnement qui est resté après le big bang-fournit la meilleure preuve de la théorie, mais les cosmologistes ont besoin d’autres preuves de plus pour confirmer cette théorie. Mon groupe étudiait l’abondance de deutérium dans l’univers primitif. Le deutérium est un isotope de l’hydrogène, et son abondance dans l’univers primitif est sensible à la quantité de masse ordinaire contenue dans l’univers entier. Cette seule mesure nous indique si le modèle du big bang est correcte ou non.

[…] Il suffit de dire qu’une convergence étonnante de propriétés physiques est nécessaire afin d’étudier l’abondance de deutérium dans l’univers primitif, et pourtant cette convergence est exactement ce que nous obtenons. Je me souviens avoir été étonnée par cela, eblouie, complètement impressionnée. Il me semblait incroyable qu’il y avait une façon de trouver la réponse à cette question que nous avions au sujet de l’univers. En fait, il me semble que toutes les questions que nous avons sur l’univers puisse être répondue! Il n’y a pas de raison à cela, que les choses doivent être ainsi et ça m’a fait penser à l’observation d’Einstein que « la chose la plus incompréhensible sur l’ univers est qu’il est compréhensible ». Je commençais à sentir un ordre sous-jacent à l’univers. Sans le savoir, je m’ éveillais à ce que Psaume 19 nous dit si clairement, «Les cieux racontent la gloire de Dieu; les cieux proclament le travail de ses mains « .

Cet été-là, j’avais pris une copie du « Comte de Monte-Christo » d’Alexandre Dumas et la lisait dans mes heures libres. Avant cela, je la connaissais comme une histoire passionnante de vengeance, parce que c’est ce que les innombrables films et séries télévisées avaient mis en souligné. Mais c’est plus que juste une histoire de vengeance: c’est un examen philosophique profond du pardon et du rôle de Dieu dans la justice. J’ai été surprise par tout ça, et je commençais à réaliser que le concept de Dieu et la religion ne sont pas aussi simples d’un point de vue philosophique que ce que j’avais pensé.

Tout ce cheminement a culminé un jour, alors que je marchais à travers le magnifique campus de La Jolla. Je me suis arrêté en chemin quand j’ai soudainement réalisé: je croyais en Dieu! J’étais si heureuse; c’était comme si un poids avait été levé de mon cœur. Je me rendis compte que la plupart des douleurs que je avais vécu dans ma vie étaient la conséquence de mes propre choix, mais que Dieu les avaient utilisées pour me rendre plus sage et plus compatissante. Ce fut un grand soulagement de découvrir qu’il y avait une raison à la souffrance, et que c’était parce que Dieu est amour et qu’il est juste. Dieu n’aurait pas pu être parfaitement juste si moi- tout comme le reste du monde – ne souffrait pas pour les mauvaises choses que j’avais fait.

La deuxième grande étape dans le cheminement spirituel de Sarah vers Christ a été de voir que le Dieu de la Bible est vrai. Un grand pas fut fait lorsqu’elle est tombée sur le livre d’un chrétien qui parlait sa langue:

Dr Schroeder est un individu unique: c’est rare de rencontrer un physicien formé à MIT qui a aussi fait de la théologie appliquée. Il comprend la science moderne, il a lu les commentaires bibliques anciens et médiévaux et il est capable de traduire l’Ancien Testament de l’hébreu ancien. Il était donc en mesure de donner une analyse scientifique de Genèse 1. Son travail m’a prouvé que Genèse 1 était scientifiquement rationnelle, et qu’elle n’est pas un «mythe stupide » comme les athées le croyaient. J’ai réalisé que, remarquablement, la Bible et la science sont complètement en accord. (Si vous êtes intéressés par les détails de cette affirmation, vous pouvez soit aller voir mon diaporama ici ou lire le livre du Dr Schroeder.)

Le travail excellent de Schroeder m’a convaincu que la Genèse est la parole inspirée de Dieu. Mais quelque chose me disait de continuer. Si  Genèse est littéralement vraie, alors pourquoi pas les Evangiles? J’ai lu les Evangiles, et j’ai trouvé la personne de Jésus-Christ extrêmement convaincante. Je me sentais comme Einstein lorsqu’il a dit qu’il avait été «fasciné par la figure lumineuse du Nazaréen. » Et pourtant, je me débattais, parce que je ne me sentais pas à cent pour cent convaincue par les Evangiles dans mon cœur. Je savais qu’il y avait des preuves historiques pour démontrer leur véracité. Et, bien sûr, je savais que la Bible était fiable à cause de Genèse. Intellectuellement, je savais que la Bible était vraie, et comme intellectuelle honnête, je devais l’accepter comme vérité, même si ça me tentait pas. Voilà ce que la foi est, dans les mots de CS Lewi: « c’est d’accepter quelque chose que vous savez être vrai malgré vos émotions ». Donc, je me suis converti. J’ai accepté Jésus-Christ comme mon sauveur personnel.

Vous pouvez lire le reste de son témoignage (en anglais) ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s