Faisons les mêmes oeuvres que Jésus!

Je lisais récemment un article dans lequel l’auteur nous exhortait à faire des miracles, des guérison car, après tout, n’est-ce pas ce que Jésus nous dit qu’on sera capables de faire en Jean 14:12?

 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père;  13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.  14 Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.

L’auteur mentionne aussi que le mot traduit par « oeuvre » c’est le mot « erga. » Selon le dictionnaire du grecque standard, c’est pas mal la même chose que le mot oeuvre, emploi, entreprise, action, etc.[1] C’est un mot commun, qui pourrait, en effet, faire référence aux miracles que Jésus à fait, y inclus lorsqu’on regarde comment ce mot est utilisé dans son contexte immédiat:

Jean 14 : 10 Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres (ergon).
Jean 14 : 11 Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces oeuvres (ergon).
Jean 15 : 24 Si je n’avais pas fait parmi eux des oeuvres (ergon) que nul autre n’a faites, ils n’auraient pas de péché; mais maintenant ils les ont vues, et ils ont haï et moi et mon Père.
Jean 17 : 4 Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’oeuvre (ergon) que tu m’as donnée à faire.

Autrement dit, même dans ces autres versets, le sense du mot oeuvres est très large. Donc, tournons nos regards vers la sagesse de l’église universelle.

Un gros problème avec la comprehension oeuvre = miracles

Ainsi, D.A. Carson observe dans son commentaire sur Jean[2] que si Jésus fait référence aux actes miraculeux lorsqu’il parle de ses oeuvres, on a un problème avec l’expression « il en fera des plus grandes: »

12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père;

Le problème qu’on a — si les oeuvres dont ont parles sont des signes, des miracles, des guérisons miraculeuses — c’est qu’il est difficile de concevoir des plus grands miracles que ressusciter des morts, exorciser des démoniaques, nourrir des milliers de personnes, avoir des poissons qui apportent des pieces en or, marcher sur l’eau, ou calmer les tempêtes! C’est un bon point, je trouve!

Mais si les oeuvres dont Jésus parle ne sont pas les miracles, de quelles oeuvres parle-t’il?

Les oeuvres qu’on devrait faire, tout comme Jésus

Lorsqu’on étudie la Bible, un devrait toujours porter attention au contexte des événements. Ainsi, si Jésus avait fait la déclaration de Jean 14:12 juste après ou avant avoir fait un miracle, le sens du mot « oeuvre » aurait dû être « des miracles », n’est-ce pas? Mais quel est notre contexte ici?

Le contexte du passage:

  1. Au chapitre 13, Jésus avait lavé les pieds de ses disciples (y inclus de Judas, tout en sachant qu’il allait le trahir ce soir là).
  2. Juste avant verset 12, élus parle de son union avec le Père. Au verset 20 (et avant) il parle de son union avec nous à travers l’Esprit Saint.
  3. Le message qui revient dans ce passage c’est d’aimer Jésus et de nous aimer les uns les autres: Jean 13:34-35; Jn 14:15; Jn 14:21.

Dans tous ces points ci-haut, l’emphase est sur l’amour, autrement dit, on devrait démontrer notre amour les uns envers les autres à travers nos oeuvres, tel qu’elles ont été préparées pour nous qu’on puisse faire avant même la création du monde, des oeuvres faites sur mesure pour nous, tel que nous sommes, avec nos dons, nos talents et même nos blessures et nos faiblesses.

Validation de la thèse « oeuvres = manifestations de l’amour »

Donc, si les oeuvres dont Jésus parle dans ce passage, sont des oeuvres d’amour, je peux concevoir comment des chrétiens, à travers les siècles, auraient fait des oeuvres « plus grandes » que Jésus  (surtout avant Sa crucifixion). Par exemple,

  1. Les moraviens John Leonard Dober and David Nitschman, se sont vendus en esclavage pour pouvoir annoncer la Bonne Nouvelle aux sclaves des Caraïbes. Wow — quel amour!
  2. Les nombreux missionnaires qui ont risqué leur vies pour propager l’évangile (par exemple, John Williams et James Harris, missionnaire aux îles Vanuatu, dont les habitants étaient cannibales).
  3. Lottie Moon et les autres missionnaires en Chine qui ont donné de l’argent aux locaux pour qu’ils puissent ne pas mourir de faim (Lottie Moon est par la suite morte à cause des conséquences de sa générosité)[3].
  4. L’apôtre Paul et ses voyages missionnaire
  5. mais aussi des hommes de science (tel que Raymond Vahan Damadian, Blaise Pascal, Johannes Kepler, Michael Faraday, …) des artistes, etc

et la liste pourrait continuer…

Autrement dit, je pense vraiment que Jésus fait référence ici aux oeuvres qui ont comme source l’amour, des oeuvres fait sur mesure pour chacun de nous, des oeuvres qui glorifient Dieu et pour lesquelles ont doit payer un grand prix personnel.

Autres questions reliées au sujet…

Est-ce que Dieu fait toujours des miracles? Le passage ne le dit pas mais je crois bien que oui! (par exemple, les rémissions de cancer « spontanées »).

Est-ce que Dieu utilise surtout certaines personnes pour guérir et produire des miracles de nos jours? C’est une bonne question — le passage n’en parle pas à mon avis.

Un de mes très chers amis m’avait demandé: « pourquoi est-ce que Jésus ne guérirait pas le cancer? » Je suis persuadé que oui — Jésus va un jour non seulement guérir le cancer mais il n’y aura plus de maladie du tout. Mais avant que ça arrive, il faut que les coeurs et les corps de chacun de nous soient transformés complètement…

Qu’en pensez-vous?


[1][BDAG]

ἔργα (58x)  ἔργον (169x) selon

ἔργον, ου, τό (Hom.+) work.

1.that which displays itself in activity of any kind,deed, action

a. in contrast to rest Hb 4:3, 4 (Gen 2:2), 10. In contrast to word: freq. used to describe people of exceptional merit, esp. benefactors (X., Hier. 7, 2, Cyr. 6, 4, 5; Cebes 2, 2 λόγῳ καὶ ἔργῳ Πυθαγόρειος; Lucian, Tox. 35. Oft. in Epict.; GDI 5039, 20 [Crete] οὔτε λόγῳ οὔτε ἔργῳ; Sir 3:8; 16:12; 4 Macc 5:38; En 14:22 πᾶς λόγος αὐτοῦ ἔργον; TestAbr A 9 p. 86, 26 [Stone p. 20] ἐν παντὶ ἔργῳ καὶ λόγῳ; Philo; Jos., Ant. 17, 220, C. Ap. 2, 12; Larfeld I 497f) δυνατὸς ἐν ἔργῳ καὶ λόγῳmighty in word and deed Lk 24:19; cp. Ac 7:22; ἐν λόγῳ η ἐν ἔ. in word and deed Col 3:17; cp. Ro 15:18; 2 Cor 10:11; 2 Th 2:17; Tit 1:16a; 1J 3:18; 2 Cl 17:7, also 4:3. A similar contrast betw. the ποιητὴς ἔργου doer who acts and the forgetful hearer Js 1:25, and betw. ἔργα and a πίστις that amounts to nothing more than a verbal statement 2:14–26 (s. JRopes, Exp. 7th ser., 5, 1908, 547–56 and his comm. 1916 ad loc.; HPreisker, ThBl 4, 1925, 16f; ETobac, RHE 22, 1926, 797–805; AMeyer, D. Rätsel des Jk 1930, 86ff; ASchlatter, D. Brief des Jak. ’32, 184–207).

b. manifestation, practical proof τὸ ἔ. τῆς πίστεως 1 Th 1:3; 2 Th 1:11. ἔ. διακονίας Eph 4:12. τὸ ἴδιον ἔργον τῆς προσευχῆς AcPl Ha 4, 27. τὸ ἔ. τοῦ νόμου acting in accordance with the law Ro 2:15 (perh. also the bringing of the law into effect, as Polyaenus 1, 19 τοῦ λογίου τὸ ἔργον=realization or fulfilment of the oracular response). ἡ ὑπομονὴ ἔ. τέλειον ἐχέτω let endurance show itself perfectly in practice Js 1:4.

c. deed, accomplishment

α. of the deeds of God and Jesus, specif. miracles (Epict. 3, 5, 10 ἰδεῖν ἔργα τὰ σά [=τοῦ θεοῦ]; Ael. Aristid. 50, 17 K.=26 p. 506 D.: ἔργον τοῦ θεοῦ θαυμαστόν; Quint. Smyrn. 9, 481 ἔργον ἀθανάτων of the healing of Philoctetes; Josh 24:29; Ps 45:9; 65:5; 85:8; JosAs 9:5; Jos., Bell. 5, 378 τ. ἔργα τοῦ θεοῦ, C. Ap. 2, 192) Mt 11:2; J 5:20, 36; 7:3, 21 (Diod. S. 5, 33, 5 ἓν ἔργον=just one practice); 9:3; 10:25, 37f; 14:10, 11, 12; 15:24; Ac 13:41 (Hab 1:5); 15:18 v.l.; Hb 3:9 (Ps 94:9); Rv 15:3. On Mt 11:19 s. δικαιόω 2bα.

β. of the deeds of humans, exhibiting a consistent moral character, referred to collectively as τὰ ἔργα (Ps 105:35; Job 11:11; Jon 3:10) J 3:20 f; 7:7; Js 3:13; 1J 3:12; Rv 2:2, 19; 3:1, 8, 15. σωτῆρος ἡμῶν τὰ ἔ. Qua. τὰ πρῶτα ἔ. Rv 2:5. πάντα τὰ ἔργα (Am 8:7; Mi 6:16) Mt 23:5. κατὰ τὰ ἔργαin accordancew.the deeds (Ps 27:4; 61:13; Pr 24:12; En 100:7; PsSol 2:16) Mt 23:3; Ro 2:6; 2 Ti 1:9; 4:14; Rv 2:23; 20:12f. Also κατὰ τὸ ἔργον 1 Pt 1:17. The collective τὸ ἔργον is used for the pl. (Sir 11:20) Gal 6:4; Hb 6:10; Rv 22:12. The ἔργον or ἔργα is (are) characterized by the context as good or bad Lk 11:48; 1 Cor 5:2; 2 Cor 11:15; 2 Ti 4:14; Js 2:25; 3J 10; Rv 14:13; 16:11; 18:6 (since in all these passages except Rv 14:13 ἔ. refers to something bad, it is well to point out that ἔργον when used alone also means an evil or disgraceful deed, e.g., Appian, Bell. Civ. 2, 22 §83 ἔργον οὐδὲν αὐτοῖς ἀπῆν=they abstained from no shameful deed; Apollon. Rhod. 4, 476; 742; Arrian, Anab. 3, 21, 4). Or they are characterized by an added word: ἔ. ἀγαθόν Ro 2:7; 13:3; 2 Cor 9:8; Phil 1:6; Col 1:10; 1 Ti 5:10; 2 Ti 2:21; 3:17; Tit 1:16b; 3:1; Hb 13:21 v.l. Pl. Eph 2:10 (misunderstood by JSanders, Ethics in the NT, ’75, 78; cp. Phil 1:6); 1 Ti 2:10. πλήρης ἔργων ἀγαθῶν rich in good deeds Ac 9:36. ἔ. καλόν Mt 26:10; Mk 14:6; J 10:33. Pl. (GrBar 15:2; Dio Chrys. 3, 52) Mt 5:16; J 10:32; 1 Ti 5:10a, 25; 6:18; Tit 2:7, 14; 3:8, 14, Hb 10:24; 1 Pt 2:12 (WvanUnnik, NTS 1, ’54/55, 92–110; cp. Diod. S. 16, 1, 1); 2 Pt 1:10 v.l.; 2 Cl 12:4. ἔργα ὅσια, δίκαια 6:9. ἔ. δικαιοσύνης B 1:6 (PsSol 18:8). ἐξ ἔργων τῶν ἐν δικαιοσύνῃ righteous deeds Tit 3:5. τὰ ἔ. τοῦ θεοῦ the deeds that God desires (Jer 31:10; 1 Esdr 7:9, 15) J 6:28; cp. vs. 29. τὰ ἔ. μου (i.e. Χριστοῦ) Rv 2:26. ἔργα πεπληρωμένα ἐνώπιον τ. θεοῦ 3:2. ἔ. ἄξια τ. μετανοίας Ac 26:20. ἔ. τῆς πίστεως the deeds that go with faith Hs 8, 9, 1. ἔ. αἰώνιον an imperishable deed IPol 8:1. τὰ. ἔ. τοῦ Ἀβραάμ deeds like Abraham’s J 8:39. τὰ ἔ. τ. πέμψαντός με 9:4.—ἔργα πονηρά evil deeds (1 Esdr 8:83; En 98:6; Tat. 23:2) Col 1:21; 2J 11; cp. J 3:19; 7:7; 1J 3:12 and ἀπὸ παντὸς ἔ. πονηροῦ 2 Ti 4:18. Also ἔ. τῆς πονηρᾶς ὁδοῦ B 4:10. νεκρά dead works, i.e. those that lead to death Hb 6:1; 9:14. ἄκαρπα unfruitful actions Eph 5:11. ἄνομα lawless deeds 2 Pt 2:8. Also ἔ. τῆς ἀνομίας B 4:1; Hs 8, 10, 3. ἔργα ἀσεβείας [p. 391] impious deeds Jd 15 (ἀσεβῆ ἔ. Just., A I, 23, 3). τοῦ σκότους deeds of darkness (i.e. unbelief) Ro 13:12; cp. Eph 5:11. ἔ. τῆς σαρκός deeds that originate in the flesh (i.e. sin) Gal 5:19. τὰ ἔ. τοῦ πατρὸς ὑμῶν deeds such as your father (the devil) commits J 8:41. τῶν Νικολαϊτῶν Rv 2:6.—κρύφια, φανερὰ ἔ. secret, open deeds 2 Cl 16:3. Freq. in Paul ἔργα νόμου deeds that the law commands you to do Ro 3:20, 28; cp. 27; Gal 2:16; 3:2, 5, 10 (cp. 4Q MMT 3, 27 [=A Facsimile Edition of the Dead Sea Scrolls, ed. REisenman/JRobinson, I ’91, xxxi, fig. 8, c line 29]; MAbegg, Paul, ‘Works of the Law’ and MMT: BAR 20/6, ’94, 52–55; JDunn, NTS 43, ’97, 147–53). Also simply ἔργα, w. the same meaning Ro 4:2, 6; 9:12, 32; 11:6; Eph 2:9; s. ELohmeyer, ZNW 28, 1929, 177–207.—S. δικαιοσύνη 3 end.

2.that which one does as regular activity,work, occupation, task (cp. Aristoph., Av. 862; X., Mem. 2, 10, 6; Arrian, Anab. 5, 23, 1; Epict.  1, 16, 21; Sir 11:20; TestSol 1:2 al.; Just., A II, 3, 5 βασιλικόν) w. gen. of the one who assigns the task τοῦ κυρίου 1 Cor 15:58; 16:10; Phil 2:30. διδόναι τινὶ τὸ ἔ. αὐτοῦ assign his task to someone Mk 13:34; πληροῦν ἔ. accomplish a task Ac 14:26. τ. ἔ. τελειοῦν finish the work (Dionys. Hal. 3, 69, 2 τ. οἰκοδομῆς τ. πολλὰ εἰργάσατο, οὐ μὴν ἐτελείωσε τὸ ἔργον; 2 Esdr 16:3, 16) J 17:4; cp. 4:34. ἡ κυρίου τοῦ ἔργου shop superintendent GJs 2:2 (s. deStrycker ad loc.) Of the task and work of the apostles Ac 13:2; 15:38. οἱ πιστευθέντες παρὰ θεοῦ ἔργον τοιοῦτο those who were entrusted by God with so important a duty 1 Cl 43:1. καρπὸς ἔργου fruit of work Phil 1:22. To love someone διὰ τὸ ἔ. αὐτοῦ because of what the person has done 1 Th 5:13. Of an office 1 Ti 3:1 (4 is also poss.). ἔ. ποιεῖν εὐαγγελιστοῦ do the work of an evangelist 2 Ti 4:5.—ἔ. συγγενικὸν ἀπαρτίζειν accomplish a proper, natural task IEph 1:1.

3.that which is brought into being by work,product, undertaking, work (Hom. et al.; Gen 2:2; 3 Km 7:15, 19; Jer 10:3; 1 Esdr 5:44; TestAbr A 13 p. 93, 11 [Stone p. 34] εἴ τινος κατακαύσει τὸ πὺρ; Just., D. 88, 8; Mel., P. 36, 244) work in the passive sense. W. special ref. to buildings (Aristoph., Av. 1125; Polyb. 5, 3, 6; Diod. S. 1, 31, 9; Appian, Mithrid. 30 §119; Arrian, Anab. 6, 18, 2; Dionys. Byz. §27; IG IV2/1, 106, 56; 114, 31 al.; PPetr III, 43 [2] I, 2 [III BC] εἰς τὰ ἔργα=for the buildings al.; 1 Macc 10:11; SibOr 4, 59; EPeterson, Biblica 22, ’41, 439–41) 1 Cor 3:13, 14, 15. Perh. a building is also meant in 1 Cor 9:1 and Ro 14:20 (s. καταλύω 2b). γῆ κ. τὰ ἐν αὐτῇ ἔ. 2 Pt 3:10 (FDanker, ZNW 53, ’62, 82–86, would read καὶ γῇ κατὰ τὰ ἐν αὐτῇ ἔργα). Images of deities as ἔργα ἀνθρώπων 2 Cl 1:6 (Herodas 4, 26 ἔργα καλά of works of sculpture; Ath. 17:3f); sim. in the formulation ἔργον χειρός (cp. En 98:5; ApcEsdr 1:10; Herodas 7, 2f τῶν σῶν . . . χειρέων νοῆρες ἔργον; Epict. 3, 7, 24 τὰ χειρὸς ἔργα; Jos., Bell. 3, 268 of courageous deeds χειρῶν ἔργα; cp. Just., D. 23, 5 of circumcision not as ἔργον δικαιοσύνης) τὸ ἔ. τῶν χειρῶν τινος the work of someone’s hands=what someone has made Ac 7:41; Rv 9:20 (cp. Is 17:8; Just., A I, 20, 5 al.). Of the world as created by God (Celsus 4, 99) Hb 1:10 (Ps 101:26; Ar 4:24 al.); 2:7 v.l.; B 5:10; 15:3. τὰ ἔ. τοῦ διαβόλου the devil’s undertakings or enterprises (Arrian, Anab. 1, 11, 7 Τρωικὸν ἔ.=the Trojan undertaking, of the Trojan War) 1J 3:8. τὰ ἔργα τῆς θηλείας the works of the female (w. ref. to sensual desire like Horapollo 1, 11 p. 18 θηλείας ἔργον and Longus 4, 19, 5 ἔργα γυναικῶν) GEg 252, 56. Of adultery Rv 2:22.

4.someth. having to do with someth. under discussion,thing, matter (Hom. et al.) Ac 5:38. κρεῖττον IRo 2:1 (cp. GrBar 5:3 μείζονα τούτων ἔργα). ἔ. εὐφροσύνης a joyful thing B 10:11; οὐ πεισμονῆς τὸ ἔ. not a matter of persuasion IRo 3:3. οὐ νῦν ἐπαγγελίας τὸ ἔ. it is not a matter of what we now profess IEph 14:2. Perh. also 1 Ti 3:1 (s. 2 above).—JKleist, ‘Ergon’ in the Gospels: CBQ 6, ’44, 61–68. DELG. M-M. EDNT. TW. Sv.

[2]D. A. Carson, The Pillar New Testament Commentary, p. 495-596

Advertisements

2 réflexions sur “Faisons les mêmes oeuvres que Jésus!

  1. Un de mes lecteurs avait remarqué:
    « C’est certain que si on utilise seulement les références que tu as utilisées alors il ne s’agirait probablement pas de miracles. Mais on doit utiliser toutes les références, pas seulement celles qui supportent une certaine conclusion. » (merci pour ton commentaire).

    Le problème c’est que c’est pas comme ça que notre communication à traverse les langues fonctionne. Il est normal que les mots qu’on utilise aient plusieurs senses, qu’ils soient polysémiques. Ex: cuisinière (femme ou appareil?). Dire que le mot doit avoir tous ses senses dans un passage est illogique (essaie ça avec cuisinière! :P) Autrement dit, c’est le contexte qui décide toujours quel définition qu’on doit choisir. Donc, je pense que le sense du mot « oeuvres » doit être limité selon le contexte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s